French English German Italian Portuguese Russian Spanish

Présentation

WildisapointLa compagnie Mi-Octobre se compose d’artistes chorégraphiques, de comédiens, de scénographes, musiciens, plasticiens du son, créateurs d’éclairages, d’objets et d’invités. Ce qui nous intéresse, c’est ce travail collectif où un groupe de gens se retrouvent pour faire exister une idée, un texte, la traversée d’un espace. A partir d’un débat d’idées, il s’agit de prendre en compte des suppositions communes et plus tard d’occuper un lieu le temps d’une représentation.

Nos travaux avancent et se construisent sous forme de mise en place de dispositifs ou d’installations. Nous nous rencontrons ainsi et travaillons à partir de plusieurs niveaux d’écriture. Ceux qui sont portés par le chorégraphe, ceux qui sont portés par les interprètes et ceux portés par la mise en place du dispositif. La lumière, le son, l’objet costume, la musique et le cadre environnemental jouent un rôle décisif et constitutif de l’écriture.

L’espace tourne, les choses changent régulièrement, la dimension de nos enjeux chorégraphiques emprunte à une gamme de représentations qui se renouvelle.

De part nos expériences actives en direction du théâtre, de l’espace urbain ou de la nature, la nouveauté d’une écriture évolue de façon constante et apparaît sous forme de vagues successives. Elle est assujettie à des données spatiales, les lois de la gravitation et la mécanique des fluides. Elle se déplace et procède par rebonds, s’articule et se ponctue autour du corps, utilise la densité mentale du mouvement pour lâcher les contours classiques et accéder à des espaces peu définis, propices à l’immersion, qui ouvrent à l’expérience de la transformation.

Cette façon de concevoir ce rapport à l’écriture se cherche et se fabrique à partir du point de vue du matériau, du mouvement et de principes dynamiques liés au cadre environnemental. C’est ce qui caractérise nos collaborations, des déplacements et des passages. Notre travail ne consiste pas à figurer quoi que ce soit, mais à nous interroger en actes face aux contradictions du monde… rester sensibles.

 

Newsletter